JEAN ROUCH - une caméra parmi les hommes

mercredi 30 novembre -1

Du 18 au 29 octobre 1992
Présence de Jean Rouch le dimanche 18 octobre.

Jean Rouch, cinéaste et ethnologue, a consacré plus d'un demi-siècle de son existence à la réalisation de plus d'une centaine de films, documentaires et fictions, en Afrique de l'Ouest.

Quel chemin parcouru par ce jeune ingénieur des Ponts-et-Chaussées devenu Président de la Cinémathèque française! De ce terrain prolifique ouest-africain émane une oeuvre si originale qu'elle a ouvert de nouvelles portes à l'ethnologie où le cinéma était ignoré. Héritier de Flaherty et de sa caméra participante, de Vertov et de son kinopravda - qui ne veut pas dire le cinéma de la vérité mais la vérité du cinéma - Rouch a non seulement inspiré tout un courant de documentaires d'auteurs, mais il a aussi influencé des cinéastes de la Nouvelle Vague comme Godard, Rivette, Eustache et impressionné un certain Rossellini. Mais contrairement à ces derniers, Rouch, dans ses films de fiction, fait abstraction de toute préparation minutieuse : l'improvisation est le maître-mot du cinéma-vérité ou cinéma-direct. Enfin, Rouch c'est aussi l'initiateur de plusieurs cinéastes africains comme le regretté Oumarou Ganda ou Mustapha Alassane auquel le Festival rendra hommage.

"Nègre-blanc", "griot gaulois" ou encore "magicien", les surnoms de Jean Rouch abondent. Quant à nous, nous en sommes sûrs, c'est bien l'Homme qui sera là durant cette rétrospective.

Christophe Cupelin