Gangs à moto!

mercredi 30 novembre -1

du 6 au 16 novembre
4 films de bikers des années 60

On regarde dans un carton (merci Jack) et d’un coup on tombe sur des pépites, dans le cas qui nous interesse: les films de bikers! Tout le monde a en mémoire le fameux Easy Rider de Dennis Hopper, ces traversées de paysage immenses, le sexe, la drogue, le sang, le tout mis en musique.
Eh bien on vous propose une virée avec des films d’exploitation des années soixante, annonciateurs de l’explosion mainstream de Easy Rider
Pour commencer, The Wild Angels de Roger Corman (E.-U., 1966, 87´, vo) avec Peter Fonda et Nancy Sinatra. Ce film fût violemment critiqué à sa sortie pour sa provocation, sa violence, son attitude nihiliste et allait lancer l’exploitation intensive de films de bikers (Savage seven, She-devils on wheels, Girl in a leathersuit (une version moto de Winchester ‘73 de Anthony Mann!!!), Psychomania, Black bikers from hell, Angels die hard, Savages from hell, Biker zombies!,...).
On continue avec Hells Angels on wheels de Richard Rush (E.U., 1967, 100´, vo) avec Jack Nicholson (le seul, l’unique). Buddy, pompiste, rêve de rejoindre les Hells Angels du coin. Las, une fois accepté par les motards, il découvre un envers du décor pas si glamour que ça.
Pour terminer ce petit cycle, nous irons voir du côté des filles qui se défendent très bien en mécanique, j’ai nommé les Hellcats de Al Adamson (E.U., 1968, 90, vo). Cuir à l’extérieur, femme à l’intérieur, elles font la loi!

Belle période pour ce genre d’histoire qui connaîtra son apogée dans les années septante (allez dénicher des films de biker japonais!) mais malheureusement ces productions ne sont plus que l’ombre d’un certain idéal cher à la contre-culture des sixties, la violence a pris le dessus et rien ne vient sauver ces anti-héros d’un sévère crash dans le mur.

En première partie de cette séléction, nous vous proposons l´expérimental (et génial!)

Scorpio Rising de Kenneth Anger

1964, 31’, 16mm, coul., son,
avec Bruce Byron, Johnny Sapienza, Frank Carifi, John Palone, Ernie Allo

“ Brooklyn était aussi inquiétant pour moi qu’un pays étranger. Tandis que j’étais là-bas, j’allais à Coney Island où j’ai rencontré un groupe de motards, qui avaient construit eux-mêmes des motos d’exposition, des machines vraiment flamboyantes, avec des dizaines de feux, des chromes… de vrais engins de parade. Cette rencontre fut à l’origine de Scorpio Rising. ” Kenneth Anger