Septembre: Spoutnik accueille Matthias Müller

mercredi 30 novembre -1

programme 1:
14 septembre (en présence du réalisateur)
21septembre

programme 2:
15 septembre (en présence du réalisateur)
22 septembre

carte blanche le 16 et 23 septembre

séances à 21 heures

programme 1 (16mm):
HOME STORIES
SLEEPY HAVEN
STERNENSCHAUER-SCATTERING STARS
ALPSEE
PENSAO GLOBO
VACANCY

programme 2 (video):
PHOENIX TAPES
PHANTOM
MANUAL
BEACON
PLAY

carte blanche:
PERMANENT WAVE de Anita Thacher
MONGOOID de Bruce Conner
VALSE TRISTE de Bruce Conner
TAKE THE 5:10 TO DREAMLAND
de Bruce Conner
DREAM DOCUMENTARY de Fred Marx
LA VERIFICA INCERTA
de Alberto Grifi & Gianfranco Barucello

Les 14 et 15 septembre, nous avons le privilège d’accueillir pour la première fois au XXI ème siècle (il était déjà venu nous rendre visite le siècle dernier) un des orfèvres du cinéma dit de found footage, l’autrichien Mattias Müller.
Le found footage, littéralement métrage trouvé, consiste à faire un film inédit avec des images tournées pour un ou plusieurs films déjà existants.
Ce qui rend particulièrement somptueux le travail de Mattias Müller, c’est qu’il œuvre dans le cinéma de genre. Ses films sont à la fois référentiels à l’histoire du cinéma et par là même à l’histoire du monde et totalement intime. La grande et la petite histoire dialoguent dans un va-et-vient construit avec un sens du rythme, des couleurs vives, et une belle nostalgie pour une époque révolue: celle du cinéma hollywoodien des années 40’ et 50’. En faisant sienne les images d’un passé aux couleurs chatoyantes où tout n’est qu’élégance et sentiments élevés, Mattias Müller nous raconte de manière totalement allusive sa propre histoire: sa sexualité, son amour filial, ses angoisses devant la mort. La magie opère et dans son cinéma les belles stars hollywoodiennes lui appartiennent et le héros c’est lui, celui qui nous raconte.
Parallèlement à cette rétrospective, nous avons proposé à Mattias Müller une carte blanche. Il avait d’abord choisit Marnie d’Alfred Hitchcock, malheureusement introuvable en 35mm. Son deuxième choix s’est donc porté sur plusieurs courts-métrages de Bruce Conner œuvrant également dans le domaine du found footage, qui seront accompagnés par ceux d´Anita Thacher, de Fred Marx et de d´Alberto Grifi et de Gianfranco Barucello.
A voir en alternance avec la séléction des films de Müller. K.R.