ON DEATH ROW : programme 1 - Hank Skinner + James Barnes

Film

Auteur prolifique (pas moins de cinquante films), aussi à l'aise dans le documentaire que dans la fiction, Werner Herzog (FITZCARRALDO, GRIZZLY MAN, LA GROTTE DES RÊVES PERDUS) signe ici à 70 ans son nouveau film, présenté en première Suisse au Spoutnik.


4 films, 4 portraits de prisonniers dans le couloir de la mort au Texas et en Floride. Chaque volet se concentre sur une personne à propos de sa condamnation et de ses crimes. Les seules autres voix dans ces films sont celles des procureurs, des officiers, des proches, des avocats, comme autant de champs-contrechamps qui se répondent, se complètent, se contredisent. Werner Herzog qui conduit les interviews reste invisible derrière la caméra.

A ces détenus, il demande de raconter leur histoire, leur passé, mais aussi et surtout leurs pensées et leurs rêves, du dehors et de l'au-delà. Chacun décrit son cas avec patience sans jamais s’offrir à l'apitoiement ou à la rédemption.


 


Note du réalisateur : "Je ne suis pas un avocat de la peine de mort. Je n'ai aucun argument pour cela. Je n'ai qu'une histoire, l'histoire du barbarisme de l'Allemagne nazie. Il y a eu des milliers et des milliers de cas de peine capitale, il y a eu un programme systématique d'euthanasie et tout en haut de l'extermination industrialisée, il y a eu un génocide de 6 millions de juifs qui n'a eu aucun précédent dans l'histoire de l'humanité. Le débat autour du fait que des hommes et des femmes innocents ont été exécutés, est secondaire. Un état ne devrait pas être autorisé - sous aucune circonstance - à exécuter une personne pour quelque raison qui soit. "


 


"Je n'avais pas une liste de questions avec moi, ce n'est pas comme ça que ça marche.  Aucune école de cinéma ne vous apprendra comment conduire un entretien avec un condamné à mort. Pour réussir vous devez connaître le coeur des hommes. Vous devez éviter le pipeau ("bullshit"), ces gens-là le respirent de très loin. Quand vous interviewez un condamné à mort, on ne vous accorde que 50 minutes, vous devez être bon. C'est comme une performance, vous n'avez pas droit à l'erreur."


Entretien avec Emmanuel Burdeau


 


Nous remercions tout particulièrement Piero Clemente pour la création du sous-titrage français.

 


 

Auteur Werner Herzog
Pays USA / Allemagne
Année 2011
Durée 94'
Genre Documentaire
Version VOSTfr
Couleur Couleur
Format BlueRay
Thème 2 regards sur la peine de mort : Projections et débat