Horus, Prince du Soleil

N/A

Jeune garçon courageux, Horus a reçu l'épée du Soleil de Moog, le géant de roche, et a refusé le pacte que lui proposait le diable, Grunwald. Parti à la recherche de ses origines, il s'arrête en chemin au village de Frep. Là, tout seul, il tue le grand brochet qui affamait le petit bourg en empêchant les poissons de remonter la rivière. Mais le héros n'a pas le temps de profiter de son nouveau statut qu'il doit déjà repousser la horde de loups envoyée par Grunwald. Le lendemain, en suivant la trace d'un chef de meute, un loup argent, il rencontre une mystérieuse jeune fille égarée dans ses pensées, Hilda. Comme lui, elle a tout perdu et cherche un sens à sa vie. Une belle amitié naît entre les deux jeunes gens, mais le diable guette, fomentant dans l'ombre ses noirs desseins… 

Lorsque Isao Takahata commence à travailler sur le film, Miyazaki n'a alors que 22 ans et rejoint ce projet qu'il considère comme sa dernière chance de travailler sur un long métrage et d'arrêter les séries télévisées. Le film, réussite artistique mais échec commercial, marque un tournant dans l'animation japonaise en devenant le premier long-métrage "indépendant" de ce média. C'est le premier film voulu et réalisé par des artistes  (Takahata, Ôtsuka et Miyazaki) en opposition aux considérations économiques dictées par les dirigeants des studios.

Auteur
Pays
Année 1968
Durée 82'
Genre Animation
Version VF
Couleur N/A
Format N/A
Thème Les enfants au cinéma : Miyazaki à ses débuts