L’anniversaire de Leila

Film

Le héros de L’anniversaire de Leila est le père de cette petite fille, Leila. Juriste, il est revenu en Palestine pour servir l’embryon du nouvel Etat en qualité de magistrat. Mais les remaniements ministériels, les bombardements, les luttes de factions l’obligent à patienter depuis des années.
En attendant, Abu Leila conduit un taxi. L’acteur Mohammad Bakri lui prête une distinction et une élégance que les circonstances rendent vaguement ridicules. Il faut dire que le juge virtuel veut au moins faire régner la loi dans son habitacle. Il impose le port de la ceinture de sécurité, interdit de fumer ou de monter à bord avec des armes à des passagers qui s’en fichent, préoccupés par d’autres priorités.

Rashid Masharawi est né en 1962 à Shati, un camp de réfugiés de la bande de Gaza. Depuis 1995, il vit et travaille à Ramallah.


Il commence à travailler pour le cinéma à 18 ans en construisant des décors. En 1986, il réalise Laissez passer, puis L’abri en 1988, Dar o Dur en 1990, un documentaire sur la vie d’une famille palestinienne pendant l’occupation, Longues journées à Gaza en 1991 ; Couvre-feu, présenté à Cannes (semaine de la critique) en 1993, premier long métrage de fiction. Puis viendront Attente en 1994, Haïfa en 1995 (sélection officielle à Cannes), Rabab en 1997, Un ticket pour Jérusalem, Arafat mon frère et Waiting, long-métrage de fiction,


« J’ai de l’espoir. Dans Un Ticket pour Jérusalem, le personnage principal circule avec son projecteur, alors que dans la réalité, il ne le peut pas. Mais ce n’est que comme cela que je peux écrire, faire des films, survivre en tant qu’être humain »


L’Anniversaire de Leila, documentaire-fiction (2008) s’attache, comme la plupart de ses œuvres, à explorer l’identité de son peuple et à capter les images d’un pays traumatisé par l’apartheid.


Profondément ancré dans la réalité, son œuvre n’est pas éloignée du cinéma réaliste italien des années 60-70 de De Sica ou Dino Risi. En 1993, il crée Cinéma Production Center puis, en 1996, il anime par-delà les interdits militaires, le Centre de Production et de Distri-bution Cinématographique (CPC) à Ramallah.

Auteur Masharawi Rachid
Pays Pays-Bas,Palestine,Tunisie
Année 2008
Durée 68'
Genre Fiction
Version VostFr
Couleur Couleur
Format N/A
Thème Palestine : Filmer c'est exister