Reprise

Film

Partageant les mêmes passions pour le Post-Punk, les films de la Nouvelle Vague et la littérature, deux amis d’enfance décident de soumettre leurs manuscrits respectifs à des maisons d’édition. Alors que celui d’Erik est ignoré, celui de Phillip devient instantanément un succès, propulsant son auteur dans les hautes sphères de la notoriété. Six mois plus tard, Erik, fortifié par l’anonymat vient à l’aide de son ami, interné en clinique psychiatrique.

A l’occasion de la sortie en salle d’OSLO 31 AOUT inspiré du FEU FOLLET de Louis Malle et présenté à Cannes en 2011, nous vous proposons de (re)découvrir NOUVELLE DONNE, premier film de Joachim Trier repéré par le Spoutnik en 2008, qui s’impose désormais comme un réalisateur incontournable sur la scène internationale.
Baignant dans le cinéma depuis son enfance (mère documentariste, père ingénieur du son, grand-père (Erik Lochen) pilier de la Nouvelle Vague norvégienne), Trier part étudier à la National Film and Television School de Londres puis rencontre Eskil Vogt (formé à la Fémis) avec qui il co-scénarise ces deux films. Le regard qu’ils jettent sur leur génération dresse le portrait d’une jeunesse norvégienne diffractée et dévitalisée par la multitude des références culturelles dont elle se revendique. Un éclatement captable dans NOUVELLE DONNE à travers une bande son éclectique (Joy Division, New Order, Le Tigre…) et un montage discontinu et syncopé, reflétant les influences de Trier qui cite volontiers THE LIMEY et DON’T LOOK NOW comme source d’inspiration.
A noter l’intensité de l’interprétation d’Anders Danielsen Lie, acteur fétiche de Trier, médecin et musicien par ailleurs (!), insufflant aux deux films une sensibilité mélancolique fascinante.

Auteur Trier Joachim
Pays Norvège
Année 2008
Durée 105'
Genre Fiction
Version VO. st. FR
Couleur Couleur
Format 35mm
Thème