Hitokiri

Film

La fin de l’ère Tokugawa touche à sa fin et deux castes s’opposent pour asseoir leur pouvoir sur le pays. Tout le monde a besoin de mercenaires. Un chef de clan engage Izo, un de ces tueurs sans scrupules. Ce dernier croit pouvoir devenir un samouraï respecté en devenant de plus en plus cruel et sanguinaire.

Hideo Gosha est l’influence majeure de Sergio Leone pour ses westerns spaghettis. L'envie de dépoussiérer un genre est le cheval de bataille de ces cinéastes. Crépusculaire, formant une sorte de diptyque antinomique avec le plus poétique GOYOKIN qu’il tourne la même année, HITOKIRI est une sorte de film-testament. Le samouraï n’est plus une figure glamour, les combats ne sont pas chorégraphiés comme des ballets et aucun personnage ne peut s’élever de sa condition. Pas étonnant de retrouver dans le rôle de l’antithèse du protagoniste principal l’écrivain Yukio Mishima (dont le personnage du film se suicide de la même manière que l’auteur le fera lui-même un an plus tard). Un film auquel Takashi Miike rend hommage dans son film Izo, du nom du héros.

Auteur Gosha Hideo
Pays Japon
Année 1969
Durée 140'
Genre Fiction
Version v.o. s.-t. français
Couleur Couleur
Format DVD
Thème