Aelita

Film

Le combat communiste dans un univers digne de Jules Verne.

L’ingénieur Loss n’arrive guère à gérer son amour avec sa jeune épouse et préfère se concentrer sur son travail : la préparation d’un voyage sur Mars. Une fois parvenu avec son équipe sur la planète rouge, il rencontre la belle reine martienne, Aelita. Déchue de son pouvoir par la classe dominante masculine, celle-ci va utiliser ces hommes de la Terre pour créer l’Union des républiques socialistes de Mars… Avant METROPOLIS, Yakoz Protazanov donne des lettres de noblesse à une science-fiction naïvement politique. Mars, dont la population est séparée en deux classes (ceux qui vivent sans travailler et ceux qui travaillent trop) symbolise un Etat qu’il faut rénover. Plus proche de E. R. Burroughs que de H. G. Welles, AELITA est avant tout un spectacle populaire, avec son comptant de drame, de comédie et d’action. Et si l’idéologie de Staline n’est pas loin, on remarquera une critique des médias chère à Carpenter.

Auteur Protazanov Yakov
Pays Fédération de Russie
Année 1924
Durée 100'
Genre Fiction
Version muet
Couleur Noir Blanc
Format 35mm
Thème